⎰Power Dressing⎱
Armani donne le pouvoir aux femmes

Souvenez-vous du film Working Girl où la superbe Melanie Griffith alias Tess tentait de grimper les échelons dans une société sexiste et dominée par des arrivistes propulsés à des postes clés grace à leur carnet d’adresse. Sous fond de comédie romantique, Working Girl est véritablement une comédie de mœurs qui montre la place de la femme dans le monde de la corporate jungle, chose plutôt rare à l’époque. Tess, à force d’ambition, va réussir à s’élever dans le monde du travail et incarne l’image de la self-made woman, elle qui vient de la classe ouvrière et qui a réussi à avoir son diplôme en allant à des cours du soir.

Quelques jours durant, Tess pique plus ou moins la place de sa veuve noire de boss incarnée par Sigourney Weaver, afin de se venger d’un vol de projet pas super fair-play. En usurpant ainsi son identité, Tess accède également à son dressing : robes de grands couturiers, tailleurs bien coupés, accessoires chics…

Tess change de style et s’approprie totalement le  power dressing, un courant de mode vestimentaire qui connut son apogée dans les années 80 et qui consiste à avoir un style vestimentaire qui permet aux femmes d’établir leur autorité dans un milieu de travail traditionnellement dominé par les hommes.

On peut largement attribuer cette tendance révolutionnaire au créateur italien : Giorgio Armani. Son power dressing fait le tour du monde et de Wall Street aux rues des grandes capitales d’Occident les femmes s’affichent en veste d’homme, pantalon taille haute, cravate et chaussures lacées. Les lignes bougent et son costume pour femme devient sa signature. Armani le décline dans toutes les matières, couleurs, coupes.

La femme partage les mêmes codes vestimentaires de ses collègues masculins. Et revendique une certaine forme d’égalité.

Giorgio Armani

No Comments

Leave a Reply

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

About Me

About Me

Je suis avant tout une femme de caractère. À la tête de 4 magazines dans le monde de la mode enfantine, j'ai trouvé, à l’aube de mes 51 ans, un nouveau terrain de jeu : MOI ! Cheveux grisonnants, look affirmé, je me suis lancée d'abord sur Instagram en soignant mon feed, et en installant une ligne éditoriale simple et élégante. Lunettes oversize, looks colorés ou minimalistes, il est clair que je ne passe pas inaperçue ! Voici donc un blog à mon image, celui d'une femme "over 50": libérée, fashion, active et pourquoi pas séduisante ? Tout est histoire de cohérence.

Subscribe & Follow

Instagram

×
Translate »