eau

⎰Ma vie en eaux troubles⎱

in So me

C’est quoi l’eau ?

L’eau (en latin aqua, qui a donné aquatique et en grec hydros, qui a donné hydrique, hydrologie) est un élément sous forme liquide en conditions standards (température et pression ambiante), composé sous sa forme pure de molécules qui associent deux atomes d’hydrogène et un atome d’oxygène sous la forme H2O.

Mais ça, on s’en fout… L’eau c’est la vie. La mienne ne tenait plus qu’à quelques gouttes parce que je n’en buvais pas assez.

Notre corps est composé à 60 % d’eau, et peut en perdre quotidiennement jusqu’à un litre et demi. Pour maintenir une bonne hydratation corporelle, il est fortement conseillé de boire de l’eau, donc, (de préférence minéralisée pour combler la perte de minéraux) tout au long de la journée (sans compter thés et cafés). Dans le cas contraire, les effets psychiques et physiques se font rapidement sentir.

L’eau n’est pas une boisson très sexy : incolore, inodore, sans saveur, sans bulles… rien qui ne donne envie. On la remplace aisément par des sodas, des thés parfumés, des boissons lattés. Mais l’eau reste l’eau. Et l’eau est irremplaçable !

Mon histoire est certainement banale mais je me devais de la partager. D’une part, parce que si à travers mon témoignage je peux vous inciter à boire un p’tit coup d’eau, je me considérerais comme chanceuse. D’autre part, parce que tout le temps que j’ai passé à l’hôpital, je l’ai passé à me renseigner sur la question. Je remercie d’ailleurs au passage les infirmières, toutes ultra professionnelles et très aimables, de l’hôpital Pasteur à Nice. Le service Urologie est top. Même les repas ne sont pas mauvais. Je regrette toujours le manque de communication des chirurgiens, à qui l’école de médecine devrait apprendre pas seulement de nous soigner (c’est la priorité bien sûr) mais aussi à nous expliquer, à mettre des mots sur des maux. Il y a là quelques lacunes à combler. Mais personne n’est parfait !

En tout cas, voici mon histoire :

Eh oui, cela fait plus de 40 ans que j’ai remplacé l’eau par du coca. Normal d’abord avant l’arrivée du Light, supplanté par le Zéro. Je suis allée jusqu’à en boire 10 cannettes par jour. En travaillant, en mangeant, en regardant les infos du soir… à Noël, aux fêtes d’anniversaire, aux apéros… Tout le temps, par tous les temps et en toutes circonstances. L’eau ne faisait pas partie de mon champ de vision et encore moins de mes priorités.

J’ai plusieurs fois demandé à mon médecin si cette sur-consommation de ce liquide brun gazeux nuisait à ma santé, et régulièrement fait des échographies de mes reins… qui n’ont jamais rien révélées. Je ne me suis donc jamais formalisée.

Mais voilà qu’un jour, une petite douleur pointe le bout de son nez. Une douleur lancinante qui vous semble sans gravité, une douleur qui apparait après un déménagement et qui donc s’explique, une douleur à laquelle on s’habitue, une douleur qu’on oublie peu à peu. Mais voilà cette douleur prend ses aises, grandit de jour en jour, vous réveille la nuit, vous empêche de garder une position, de vous assoir sans avoir mal, vous gâche la vie. Plus le choix ! Voir son médecin devient une évidence. Prise de sang, analyses d’urine… Pas très glamour tout ça. Les résultats tombent, implacables, inévitables mais tellement explicables. On se rappelle du « Pas de bras, pas de chocolat ». Eh bien là c’est « Pas d’eau, pas de santé » ! Aujourd’hui, j’en sourie mais je vous avouerais que j’étais loin d’être fière aux urgences de l’hôpital. Loin d’être fière de dire que je ne buvais que du coca. Loin d’être fière de constater ma bêtise. Si aujourd’hui, je suis devenue ce qu’on appelle une influenceuse. Si aujourd’hui, ma voix, mon opinion compte. Par ce témoignage j’espère vous donner l’eau à la bouche. J’espère qu’à vos yeux, tout comme un vêtement, l’eau du robinet devienne tendance. L’idée est simple, boire au moins 1,5L d’eau par jour pour éviter les cystites, les calculs rénaux, et autres maladies urologiques.

L’eau du robinet, un vrai produit du terroir

Le saviez-vous ? La Lyonnaise des eaux à créé un observatoire du goût de l’eau qui accueille 120 gouteurs avertis. Tout comme le vin, l’eau a des saveurs qui varient en fonction de son territoire d’origine, de la nature des sols, des sels minéraux… C’est Marseille qui reçut le prix de la meilleure eau de France décerné en 1998 par le magazine Ça m’intéresse. On dit que le goût de son eau affinée à l’ozone, est très apprécié et sa qualité exceptionnelle.

Il n’existe pas une, mais des eaux du robinet. Rien qu’à Paris, en fonction des arrondissements et des sources d’approvisionnement, des différences existent. La saveur est une chose, les propriétés de l’eau en sont une autre. Calcium, magnésium, potassium, sodium… Autre inédit à Paris, la première fontaine pétillante publique, installée dans le jardin de Reuilly, dans le 12e arrondissement, à l’initiative d’Anne Le Strat, présidente d’Eau de Paris

Et enfin, voici une sélection d’eaux aux qualités souvent ignorées (source : sohealthy.fr)

 


L’eau minérale naturelle Evian a une composition équilibrée en sels minéraux et a un pH neutre. Elle est faiblement minéralisée et peut donc être consommée par tous, au quotidien. Elle est recommandée pour les bébés et les femmes qui allaitent. Les effets favorables de cette eau sur la santé ont été reconnus par l’Académie de médecine en 1878.

 


1 litre de l’eau minérale naturelle Contrex apporte 468mg de calcium soit 58% de nos besoins quotidiens et 74,5mg de magnésium qui couvrent 19% des apports de référence. Sa composition minérale est riche et unique. Elle est reconnue bénéfique pour la santé en 1903.

 

 


Courmayeur est une eau minérale calcique, magnésienne, sulfatée et contient 2 133mg de minéraux par 1 litre. Il est conseillé de consommer de boire une eau riche en sels-minéraux et oligo-éléments, comme le calcium et le magnésium. L’eau de la marque Courmayeur est parfaite pour ça.

 

 

                   

L’eau minérale naturelle Thonon est équilibrée en minéraux et oligo-éléments. Elle a été reconnue en 1890 par l’Académie de médecine. Le petit plus de cette marque, c’est qu’elle s’est engagée pour la forêt française grâce à l’aide des consommateurs, à planter des milliers d’arbres dans les Alpes de Haute-Savoie.




D’une minéralisation très faible, l’eau minérale naturelle Montcalm purifie le corps sans le surcharger. Elle contient peu d’éléments dissous, ce qui sollicite faiblement l’activité rénale. Pour les bébés, cette eau convient parfaitement.





Les vertus thérapeutiques des eaux de Wattwiller sont reconnues en 1850 par l’Académie de médecine. Cette eau a la particularité de contenir zéro nitrate et très peu de sodium. La marque s’est engagée aux côtés de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle pour une baisse de la consommation de sel en France.




Perrier est une eau minérale naturellement gazeuse qui vient de France. Elle contient des éléments minéraux, 460mg par litre, et du gaz de sa source, 7g par litre.





   

L’eau minérale naturelle pétillante Badoit a une composition exceptionnelle qui témoigne de la générosité de son terroir géologique. Elle contient 80mg/l de magnésium, 153mg/l de calcium et 1 250mg/l de fluor et bicarbonates. C’est en 1897 qu’elle a été reconnue par l’Académie de médecine pour ses vertus.




La marque italienne San Pellegrino affiche une composition équilibrée : très peu de sel et pas de nitrate. Son petit plus ? Un arrière goût fruité et des bulles fines !







Cette eau légère et pure se consomme tout au long du repas et permet de se rafraîchir à toute heure. Parfaitement équilibrée, elle contient 170 mg/l de calcium, 110mg/l de sodium et enfin, 68mg/l de magnésium. Son goût lui a déjà valu d’être élue « Saveur de l’année » !





Fini la bouteille d’eau sans personnalité. Troquant sa robe en plastique pour une parure de verre, elle devient élégante mais aussi réutilisable. Minimaliste, en verre recyclée et encre bio, les bouteilles d’eau deviennent de véritables objets du désir. Et vous ? Laquelle vous choisissez ?

No Comments

Leave a Reply

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

About Me

About Me

Je suis avant tout une femme de caractère. À la tête de 4 magazines dans le monde de la mode enfantine, j'ai trouvé, à l’aube de mes 51 ans, un nouveau terrain de jeu : MOI ! Cheveux grisonnants, look affirmé, je me suis lancée d'abord sur Instagram en soignant mon feed, et en installant une ligne éditoriale simple et élégante. Lunettes oversize, looks colorés ou minimalistes, il est clair que je ne passe pas inaperçue ! Voici donc un blog à mon image, celui d'une femme "over 50": libérée, fashion, active et pourquoi pas séduisante ? Tout est histoire de cohérence.

Subscribe & Follow

Instagram

×
Translate »