Dans le cultissime film « Le diable s’habille en Prada » , j’ai adoré le passage où Miranda Pristley vs Anna Wintour se lance dans un monologue portant sur le bleu céruléen.

« Je vois, vous vous prenez trop au sérieux pour vous soucier de ce que vous portez et vous mettez disons cet espèce de pull difforme mais ce que vous ne savez pas c’est que ce pull n’est pas juste bleu, il n’est ni turquoise, c’est un pull que l’on appelle céruléen. Je suppose que vous ignorez parfaitement qu’en 2002 Oscar de la Renta a repris les veste militaires céruléennes… puis il s’est retrouvé dans un bac de liquidation d’une ridicule boutique de prêt à porter. Quoi qu’il en soit ce pull représente des millions de dollars ainsi qu’un nombre énorme d’emplois et j’avoue que je trouve comique que vous pensiez que ce pull vous exempte du fabuleux monde de la mode alors qu’en fait, il a été créé spécialement pour vous par les gens présents dans cette salle. Parmi une pile de trucs divers ! »

Le diable s’habille en Prada

Attention : aussi mémorable soit cette tirade, cette histoire est surtout… complètement fausse. La scénariste a inventé pas mal de choses au niveau de la mode entre autre l’histoire des vestes de Oscar de la Renta, les fameuses vestes militaires et leurs robes céruléennes, Ça n’a d’ailleurs pas plu à tout le monde. Et personnellement, je trouve cela bien dommage. La mode renferme des histoires extraordinaires qui méritent parfois de sortir de la malle du grenier où on les a enfermé. J’ai très envie de vous faire partager ces anecdotes du passé qui font de la mode ce qu’elle est aujourd’hui.